🧿 Quel sont les premières apparition historique du mauvais oeil ?

🧿 Quel sont les premières apparition historique du mauvais oeil ?

de lecture

La croyance du mauvais oeil remonte à l'Antiquité classique grecque.

Cette croyance est citée par de nombreux philosophe grec comme Hésiode, Callimachus, Platon, Diodore de Sicile, Théocrite, Plutarque, Héliodore ou Pline l'Ancien.

Ces auteurs antiques ont tenté de décrire et d'expliquer la fonction du mauvais oeil. L'explication de Plutarque affirmait que les yeux étaient une source de rayons mortels censés jaillir comme des fléchettes empoisonnées des recoins intérieurs d'une personne possédant le mauvais oeil. Il a donc traité le phénomène du mauvais oeil grec comme quelque chose d'apparemment inexplicable qui est une cause d'incrédulité.

Pline l'Ancien lui le décrit plutôt le mauvais oeil comme la capacité de certains enchanteurs africains à avoir le "pouvoir de fascination des yeux et peut même tuer ceux sur lesquels ils fixent leur regard".

L'idée du mauvais oeil apparaît dans la poésie de Virgile dans une conversation entre les bergers Menalcas et Damoetas. Dans ce passage, Menalcas se lamente sur la mauvaise santé de son troupeau : "Quel est l'oeil qui a fasciné mes tendres agneaux ?".

Tout les philosophe antique s'accordent ensemble pour dire que pour se protégé de ce sortilèges il faut posséder une amulette. Comme par exemple avec un collier oeil grec 🧿


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.