Le mauvais oeil chez les Assyriens

Le mauvais oeil chez les Assyriens

de lecture

Le peuple Assyriens était également très croyant du mauvais œil. Ils portaient généralement une perle bleu/turquoise en forme d’oeil autour d'un collier pour se protéger du mauvais œil. On dit que les personnes aux yeux verts ou bleus sont plus sujettes à l'effet du mauvais œil. Une façon simple et instantanée de se protéger du mauvais oeil parmi les premiers Assyriens chrétiens était de faire le signe de croix avec la main et de pointer deux doigts, l'index et le majeur, vers la source d'influence supposée ou la victime supposée, comme le décrit l’epopé de Gilgamesh :

Lorsque nous avons commencé, la foule autour de la porte de l'auberge, qui avait alors pris une ampleur considérable, a fait le signe de la croix et a pointé deux doigts vers moi. Avec quelques difficultés, j'ai demandé à un compagnon de voyage de me dire ce qu'ils signifiaient. Il ne répondit pas au début, mais en apprenant que j'étais sumérien, il m'expliqua que c'était un charme ou une protection contre le mauvais œil 🧿

Dans la liste des nombreux peuples étant potentiellement à l’origine de cette croyance au moyen orient, le peuple égyptien est à la première place.  Il pourrait s'agir à l’origine de la croyance du dieu du Horus. En effet, selon les Égyptiens, le soleil et la lune étaient les yeux d’Horus, ils avaient même pour coutume de dire que les humains ne pouvaient pas échapper à son oeil. Ce peuple portait des amulettes représentant l’oeil d’Horus qui étaient alors censés éloigner le malheur. On peut donc aisément imaginer que les marins et commerçants grecs ayant voyagé jusqu'à l'Égypte rapportaient le fameux collier égyptien et déformaient sa réelle signification au fil du temps.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.